Histoire du domaine de la Prévôté du Moyen-Âge au 17e siècle

Créé au Moyen-Âge, le domaine de la Grange-la-Prévôté est administré par un prévôt, d'où son qualificatif. 

Les premières mentions de ce domaine remontent à 1364, dont les terres sont alors administrées par Jehan de Melun.

Plus tard, Guillaume d’Harcourt (1418-1487), vicomte de Melun, comte de Tancarville, s’intitule  seigneur de la Grange-la-Prévôté.

Denise Paris, fille d'un certain Jean Parisnommé huissier du parlement le 20 décembre 1474, apporte le domaine en dot à Louis Tillet [1] (1461-1516), seigneur du Val de Coquatrix qui devient à son tour le seigneur de la Prévôté.

Puis François de Fortia, noble homme ( ? -1595) 1er du nom, seigneur de la Grange, sise à Savigny-le-Temple, acquiert le domaine, lui appartenant de son conquêt [2]. Il est successivement trésorier des mers du Levant, secrétaire de la chambre du roi et en 1570, trésorier des parties casuelles (finances qui reviennent au roi).

Ensuite lui succède Michel Sevin (1562–1622), seigneur de Bligny, La Grange [3] et Bizay, reçu conseiller au Parlement de Paris le 5 août 1587. Il épouse en premières noces Demoiselle Madeleine de Fortia, fille de messire François de Fortia, seigneur de la Grange. Jean Sevin ( ? -1661), leur fils, devient seigneur de La Grange à la mort de son père. Seigneur de Bizay et de La Grange, il est reçu conseiller au Parlement de Paris le 19 avril 1619.

Thierry Michel (De Vic) De Sevin épouse Diane Claire de Vic et succède à son père comme seigneur de La Grange, Il est également gouverneur de Corbeil et de Riblemont. Il épouse en secondes noces Demoiselle Catherine Anne Marie Cothereau, fille de Jacques Cothereau commissaire des guerres et d’Anne Bragelongne. Il meurt sans descendance. 

Marie L'Écossois, fille de Catherine Anne Marie Cothereau et de François L’Écossois, hérite alors du domaine. Elle épouse Louis Jean Mithon, qui devient seigneur de la Grange-la-Prévôté de par son mariage.

Nous devons le château actuel à Jean-Jacques Mithon (Orléans 1669/1670–1737).

                             


[1] La tombe de Louis Tillet, huissier et de Denise Paris son épouse, datée de 1516, se trouve dans l’église paroissiale de Saint Germain de Paris (Vieux-Corbeil), dont voici l’inscription : « Ci-gist noble home Loys Tillet, en son vivant, Seigneur du Val de Coquatrix, de Genoilly et de la Granche à la Prévôté (Grange La Prévôté), huissier du roi nre (notre) sire en sa cort (cour) de parlement, qui trépassa le XV Je de septembre mil Ve et seize, et noble femme Denis Paris, jadis sa femme, qui trépassa le …… « Priez Dieu pour eux ». M. Guilhermy fait observer que cette seconde date n’a jamais été gravée.

[2] Bien acquis par le travail et non par succession ou donation.

[3] C’est par le père de son épouse, François de Fortia, qu’il hérita de La Grange dont il devint seigneur.


 

Histoire des chanceliers et gardes des sceaux de France distingués par les règnes de nos monarques par François Du Chesne (1616-1693). Édition : 1680

Histoire des chanceliers et gardes des sceaux couverture 1

Page 737 : où il est question de Thierry Michel Sevin.

 

Histoire des chanceliers et gardes des sceaux p 737

Date de dernière mise à jour : 20/10/2018