Le docteur Zizine

Biographie du docteur Zizine

Le 24 janvier 1885, Pierre-Hardy Zizine naît à "Trois Îlets", en Martinique. Le domicile familial se situe à "Le François".  En 1894, il réussit le certificat d'études. « Boursier des Colonies", il intègre l'école des Arts  et Métiers  à Aix en Provence, puis passe le baccalauréat (Math-Élem) à Fort de France (1ère année) et à Toulouse (2ème année).  Il poursuit par des études en pharmacie à Bordeaux : dès la 1ère année, il est le seul lauréat comme "interne" des hôpitaux. Le 20 décembre 1913, il passe sa thèse de doctorat (Les rhums de la Martinique1) et ouvre sa 1ère pharmacie dans le 12ème arrondissement de Paris. 

1914 -1918 : il est envoyé sur différents fronts. Il fait des travaux sur les dangers de la fabrication poudres. 

1919 : dernier voyage en Martinique ; puis il reprend en France des études de médecine et en 1925 devient docteur en médecine. Il développe ses activités pharmaceutiques et de recherches, crée la AS[1] A.T.O ZIZINE en 1926. Il lancera des produits tels que l'Agocholine, la Sédogastrine ou le Peptodiase ; il installe aussi un atelier de fabrication de lait en poudre. Il participe à de nombreux travaux d'Institutions et de Conseils, écrit divers livres professionnels, mais aussi des romans et des livres de...recettes de cuisine. 

À la fin de la seconde guerre mondiale (il s'était réfugié en zone libre) , il retrouve le domaine dégradé après son occupation par les Allemands. Mais il permet à une association "Les enfants de Saint-Mandé" d'y faire des colonies de vacances.

À la fin des années 60, il prend sa retraite au Home des pharmaciens, (qui existe toujours) à Seine-Port où il meurt le 25 octobre 1976.

Il est enterré au cimetière de Bercy à Paris (12e arrondissement).

Décorations Pierre-Hardy Zizine a reçu la Croix de Guerre au titre de ses actions pendant la guerre de 1914-1918. Il a été promu Chevalier, puis officier dans l'Ordre de la Légion d'Honneur.

 

1Édition Bordeaux Gounouilhou 1913 [3048]

 

Pierre Zizine militaire

Pierre Zizine militaire

Jean Zizine jeune homme

À gauche, le docteur Pierre Zizine et son fils Jean Zizine, le jeune homme à l'avant, pris en photo au domaine de la Grange-la-Prévôté devant la grille d'honneur du château.

Pierre-Hardy Zizine, l’homme

Travailleur dès son plus jeune âge, intelligent, polyglotte (français, anglais, allemand), Pierre-Hardy en imposait par sa taille (1,85m) et son charisme, mais aussi par ses compétences, sa tolérance, sa générosité, sa disponibilité et son souci constant de partage. Il était toujours disponible, en particulier pour accueillir, aider, conseiller ses concitoyens antillais, mais aussi pour "coacher" les jeunes footballeurs. Il aimait la chasse et les chevaux et avait une écurie de courses réputée.

7ème enfant d'une famille de huit, il était le fils de Charles-Maurice-Éraldy Roy-Meshuit (1842-1891) et de Rose-Raymonde Zizine (1852-1921). Il porte le nom de sa maman car son père n'a reconnu que le fils aîné. Pierre-Hardy descendait d'une lignée créole par son père et d'une lignée d'esclaves par sa mère. Il détestait l'injustice et n'hésita pas à s'engager fermement quand son frère Charles, socialiste, fut assassiné en 1925, ou quand un journaliste martiniquais, André Aliker fut assassiné en 1936. 

Il épousa le 13 juin 1914, à Bordeaux, Valentine-Clémentine Denniel (1886-1968?), postière originaire de Saint Omer.  Ils eurent cinq enfants dont deux morts en bas âge ; les trois autres, Louis (1917-  ? ) (qui sera aussi médecin comme son père), Georges (1919-  ? ) et Jean (1922-1988), furent tous trois pharmaciens. C’est ce même Jean, sportif (participant aux J.O d'Helsinki, en 1952, en hockey sur gazon) qui épousa Jacqueline (décédée), avec qui il eut un fils et trois filles (dont Myriam). 

Il a acquis le domaine de la Grange-la Prévôté le 19 septembre 1933 et l'a revendu au Conseil Général de la Seine le 22 février 1958. Ce dernier passa une convention le 25 mars 1959 avec l'Institut  Gustave Roussy pour en faire un  “centre médico-diététique”. Le domaine ne fut pour P.H Zizine qu’une résidence secondaire (jusqu'à la guerre)  et un relais de chasse (jusqu'à sa revente). Il y accueillait amis et  chasseurs, ainsi que des Antillais et des sportifs. Les repas d'après chasse se déroulaient dans l'un des deux pavillons d'entrée.

 

Pierre et Valentine Zizine avec leurs enfants

Pierre Zizine et Valentine, son épouse, accompagnés de leurs quatre enfants : Raymonde, Louis, Georges et Jean.

Faire-part de mariage de Pierre Zizine et Valentine Denniel

Faire-part de mariage de Pierre Zizine et Valentine Denniel

Date de dernière mise à jour : 18/02/2020